Les chantiers

A ce jour, nos principaux chantiers se concentrent sur les objets suivants :

L’origine de l’ethnologie dans la période moderne : le rôle du travail d’édition des textes anciens ; de la comparaison avec la culture antique ; de l’usage la philologie dans l’étude des langues et des cultures d’Amérique, d’Afrique et d’Asie ; le rôle des jésuites (par exemple François-Georges Lafiteau)

Le rôle et la place des disciplines philologiques dans les projets encyclopédiques, par exemple l’Encyclopédie nouvelle de Pierre Leroux et Jean Reynaud. En particulier, on s’intéressera dans cette encyclopédie de Leroux et Reynaud aux ressources que constituent aussi bien les études sur les religions anciennes que celles qui concernent les “antiquités populaires”.

La question des transferts d’hypothèses ou d’objets issus de la grammaire comparée vers l’anthropologie (question indo-européenne) ; philologie et racialisme.

L’approche du fait social par les méthodes philologiques de Fustel à Gernet en passant par Meillet

L’effet de la sociologie de Durkheim sur la philologie au XXe d’Harrison, Cornford et Gernet à Vernant et Rudhardt.

Influences et usages de Bourdieu dans l’étude de l’Antiquité (J. Bollack)

Le tournant ontologique de l’anthropologie et la philologie

Humanités numériques : nouveaux supports, nouvelles pratiques, nouvelles rationalités

Le texte comme terrain ISSN 2558-0477

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search